Artiste peintre et fresquiste originaire de Riom (1905 - 1986).

 

Spécialiste de l’œuvre de Louis Dussour, Claude LAMY travaille à l’écriture du catalogue raisonné de son œuvre.

Il consacre également à l'artiste un blog accessible en cliquant sur le lien suivant :http://louisdussour.canalblog.com/

 

 

D'abord élève à l’école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, Louis Dussour ne se sent attiré par la fresque que plus tard, dans l’atelier parisien de Paul Baudoin. Il a déjà réalisé de nombreux tableaux de paysage exposés au Salon des Indépendants et au Salon d’automne.

Sa renommée commence en 1937 avec les immenses fresques du pavillon du Massif central à l’Exposition internationale de Paris. En 1943, il revient à Clermont-Ferrand comme directeur de l’école des Beaux-Arts.

Les architectes Valentin Vigneron (1908-1973) et André Verdier (1906-1971) l’associent fréquemment à la réalisation d’hôtels particuliers pour la décoration des halls d’entrée, notamment dans le quartier des rues Bonnabaud et Colbert. Les thèmes évoquent des scènes marines, la "Belle au bois dormant", "Trois jeunes Tambours" ou la tranquillité des petits hameaux d’Auvergne. Les commerçants lui commandent aussi des fresques ou des décorations murales sur panneaux, sur verre ou en métal découpé. La majorité de ses œuvres sont toutefois d’inspiration religieuse. Les fresques des chapelles de l’évêché, du collège Massillon(1939) et du lycée Godefroy de Bouillon (1940), des églises Saint-Genès-les-Carmes (1942) et Saint-Eutrope (1945) figurent, à Clermont-Ferrand, parmi les plus remarquables.